Definition : Janitor

A natural person who usually sees to the upkeep of common portions and minor general maintenance of the building. This person may work as an employee for the syndicate of co-owners or be employed by a housekeeping company whose services have been retained by the syndicate under an contract of enterprise.

Related articles


Relocations and move-ins involve going through the common portions of the building to transport furniture, boxes and other personal belongings. These operations could turn into a real mess or nightmare if, in a co-ownership, the framework for managing them has not been clearly established. While certain provisions of the Declaration of Co-Ownership are universal on this issue, nothing prevents a syndicate of co-owners from improving its content in order to adapt them to its own reality.    
View more
Co-ownership staff management involves several duties and obligations. Whether towards the janitor, security personnel or gardener, it implies financial and managerial issues. In managing staff, one must take into account the following elements: recruitment, remuneration, employee performance evaluation, training and occupational health and safety. It must therefore be done rigorously.
View more
Dans les copropriétés d’une certaine envergure, il n’est pas rare que le syndicat de copropriété engage un concierge qui, souvent, résidera dans une des unités d’habitation, spécialement mise à sa disposition, gratuitement ou moyennant un loyer.
View more
18 octobre - Congédier un employé devenu célibataire risque de coûter cher à un employeur, si l'on se fie à une décision rendue le 3 septembre 2013 par la Commission des relations du travail. L'histoire dont il est question concerne des immeubles à logements locatifs, mais elle pourrait aussi s'appliquer à des copropriétés.
View more
8 avril 2010- Lorsqu’il est question d’embaucher de la main-d’œuvre dans une copropriété, nombreux sont les administrateurs à penser qu’il serait plus simple et moins coûteux si on prévoyait par contrat que le concierge, par exemple, sera considéré comme un « travailleur autonome ». En procédant de la sorte, il n’y aurait pas lieu de retenir à la source les déductions pour fins fiscales, ni les contributions à l’assurance-emploi ou au Régime des rentes du Québec (RRQ).  De plus, on croit ainsi éviter la paperasse et les cotisations à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), et à la Commission des normes du travail (CNT). En bref, ça coûte moins cher et tout le monde est content…
View more